Les différences entre le mass following et l’achat d’abonnés

Développer son business en ligne peut être un vrai parcours de combattant. En effet, cela demande beaucoup de temps, d’effort et même d’argent. C’est pour cette raison que de plus en plus de marques et d’entreprises ont recours au mass following qui est bien différent de la technique d’achat d’abonnés. 

mass following vs achat followers

Ou découvrez notre agence spécialisée en automatisation de croissance sur les réseaux sociaux

Group 1.png

Mass following : stratégie marketing à court terme complémentaire au growth hacking

Le webmarketing regroupe plusieurs stratégies et techniques permettant de développer très rapidement son entreprise. De nombreuses start-ups ont recours à certaines de ces méthodes pour leur développement, parmi lesquelles la technique du « growth hacking ». Il s’agit d’une stratégie de webmarketing rassemblant des techniques d’hacking pour optimiser la croissance d’une entreprise ou d’une marque. Cette stratégie vise une forte croissance au moyen des méthodes qui dévient le système normal. Cette approche n’est pas toujours légale, mais elle se fait dans la limite de l'autoriser sur le web. 

Le growth hacking utilise des techniques telles que le mass following pour booster la visibilité. Celle-ci est une méthode qui consiste à accroître de manière artificielle une audience. Vous devez savoir que la notoriété d’un compte, qu’il soit sur Instagram, Facebook ou Twitter, dépend de son nombre de followers. Dans ce cas, plus votre compte professionnel possède des followers, plus vous gagnez en visibilité et serez crédible aux yeux de votre communauté d’abonnés. Le mass following consiste à suivre des comptes en masse en espérant qu’ils s’abonnent à leur tour à votre compte. 

mass following.jpeg

Mass following: une stratégie favorisant le follow back

Le principe du mass following est de s’abonner à plusieurs comptes en même temps pour être suivi en retour. C’est ce qu’on appelle le follow back. Cette pratique se traduit par le fait de suivre un profil qui a suivi le vôtre. Le but étant de le remercier et de lui renvoyer un signe de politesse. C’est le principe de la réciprocité. Le follow back est en quelque sorte le fruit du mass following, très utilisé et beaucoup plus efficace et fiable que l’achat de followers. Le fonctionnement même des algorithmes des réseaux sociaux exige quasiment son usage. 

Si vous vous abonnez à des centaines de comptes chaque jour, vous êtes sûr d’obtenir plus de followers. Cette pratique de mass following est efficace, mais chronographe. Il existe désormais des méthodes de follow back automatisées basées sur l’approche grey-hat dont le but est de faire monter le nombre de followers. Cela consiste à mettre en place des routines automatiques gérées par des bots qui suivent des centaines de profils chaque jour. Le nombre d’abonnés augmente ainsi de manière continue et drastique. Même si cette technique est interdite par certaines plateformes sociales, elle reste néanmoins efficace. À condition bien sûr de prendre beaucoup de précautions.  

Achat de followers : pour avoir une communauté artificielle

Il faut beaucoup de temps et d’énergie pour développer une communauté autour d’une marque ou d’une entreprise sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi plusieurs entreprises sont tentées par l’achat de followers ou de likes. C’est une approche facile qui semble être une solution économique et rapide. Elle permet entre autres d’avoir une communauté artificielle. 

Quand vous achetez des followers, la première chose que vous devez mettre en tête est que la grande majorité de vos nouveaux abonnés ne sont que des comptes robots et des comptes fantômes. Ils n’existent pas réellement et sont la plupart du temps inactifs. En général, ils n’apportent aucune valeur ajoutée à vos posts, car ils ne font que gonfler votre liste d’abonnés. 

Cette communauté artificielle se remarque très vite si vous n’êtes pas prudent. Le risque est énorme par rapport au faible atout que ces faux followers peuvent vous apporter. D’ailleurs, cette pratique est interdite par la plupart des réseaux sociaux. Grâce aux algorithmes des réseaux sociaux qui sont en perpétuelle innovation, ces faux comptes seront détectés, puis supprimés. Ainsi, vous risquez de vous retrouver du jour au lendemain délestés par plusieurs centaines de faux followers. 

Achat de followers : une stratégie qui ne reflète pas la notoriété

Le nombre d’abonnés que les réseaux sociaux reflètent la notoriété de votre marque ou entreprise. En effet, si vous avez plusieurs milliers de followers, cela veut dire que vos clients sont satisfaits par votre offre. Vous gagnerez en crédibilité aux yeux d’autres utilisateurs qui seront tentés de vous suivre. Cette satisfaction ne peut cependant pas être mesurée sur de faux followers. Cette stratégie n’aura donc aucun impact sur votre notoriété, puisque les comptes qui vous suivent ne sont même pas vrais. 

Avec ce genre d’approche, les faux abonnés mis à votre disposition sont en général inactifs. Des comptes inactifs ne peuvent faire grimper votre visibilité puisque ce ne sont pas de vraies personnes. Au contraire, vous serez considéré comme un tricheur et vous risquez de perdre de l’argent et de pénaliser votre image de marque. Qui plus est, les faux comptes se remarquent facilement et vos vrais abonnés pourraient constater de faux comptes figurer sur la liste de vos abonnés. 

En achetant des abonnés, vous risquez de :

  • fusiller votre taux d’engagement,

  • perdre votre crédibilité à vitesse grand V,

  • vous engager dans un cercle vicieux,

  • découvrir le shadowban.

 

Le mass following et l’achat d’abonnés se reposent sur le même principe. La seule différence réside sur la nature des followers. Le mass following agit sur l’abonnement à de vrais comptes, alors que l’autre est alimenté par de faux comptes. Une différence que My Name Is Bond vous a fait savoir pour agir avec précaution.

Ou découvrez notre agence spécialisée en automatisation de croissance sur les réseaux sociaux

Group 1.png