Comment fonctionnent les social media bots ?

Le social média est un monde à part où les réactions des autres sont d’une importance capitale. Pour les entreprises, cela est d’autant plus vrai étant donné les questions de publicité, de réactivité et de suivi. C’est ici qu’interviennent les social media bots, ces robots qui aident à monter en popularité rapidement sur les réseaux sociaux. Comment fonctionnent-ils ? 

Bot réseaux sociaux

Ou découvrez notre agence spécialisée en automatisation de croissance sur les réseaux sociaux

Group 1.png

Automatisation des publications

Les social media bots permettent également de :

  • populariser rapidement une page ou un profil : cela se fait de façon automatique et même artificielle, mais le compte en question sera très célèbre rapidement. Il aura des milliers, voire des millions de followers en quelques jours ; 

  • commenter les publications : pour que le post paraisse fameux et intéressant auprès des cibles ;

  • faciliter l’hameçonnage : c’est-à-dire pour pirater des comptes. Sur les réseaux sociaux, cet hameçonnage vise à gagner de faux followers pour que les réelles cibles viennent s’abonner.
     

Les bots de réseaux sociaux sont surtout utilisés pour les publications. En effet, un profil professionnel doit être alimenté régulièrement. La page d’une entreprise doit, par exemple, proposer des posts interactifs, des jeux-concours ou des messages à partager. Avec un bot, cette action peut se faire sans l’aide d’un homme. Il suffit de pré-enregistrer les publications à venir et de laisser le bot le publier. 

Beaucoup pensent que ce type de robots nuit à l’homme sachant qu’ils faussent les tendances et peuvent être utilisés à des fins malhonnêtes. Dans le cadre d’une campagne publicitaire, ils peuvent effectivement changer la donne puisque les gens sont attirés par ce qui est populaire. Ils se chargent ainsi d’amplifier la publication pour qu’elle semble très populaire. Ce qui attire la curiosité des gens. 

Les bots se chargent donc de rendre populaires les publications, avec de fausses réactions et peuvent induire les gens en erreur. Ils vont automatiquement s’abonner au ou aimer le post parce que personne ne veut être en retard. Ces robots les envoient encore à fréquence égale, ce qui est d’autant plus attirant. 

Automatisation publication

Automatisation de la messagerie

Les bots sur les médias sociaux servent aussi à spammer les messageries des cibles marketing. Ils envoient des messages personnalisés, ou qui paraissent ainsi, pour attirer du monde. Le but est de convaincre, pour qu’ils viennent s’abonner, mais surtout d’inciter à l’achat. La conversion est l’objectif final. C’est d’ailleurs ainsi que naissent les spams, ces mails et messages typiquement commerciaux qui remplissent souvent nos boîtes de messagerie. 

C’est ainsi que les bots de réseaux sociaux sont utilisés comme des outils publicitaires. Certains sont illicites, d’autres sont totalement légaux. L’important, c’est de respecter la loi, leur mode d’utilisation et leur mode de fonctionnement. Tout comme les publications, vous pouvez préparer le message de base. C’est au bot de le diffuser par la suite. Cela se fera de manière totalement automatisée. Chaque cible, que vous avez préalablement choisie, recevra ensuite un message individuel.

Pour rappel, l’objectif est d’engager la cible, le pousser à acheter, à devenir client. Et la technique marche parce que chaque message est engageant. L’offre, par exemple, est attrayante et vous ne pouvez pas savoir que c’est un robot qui vous l’a proposé. Ceci est valable lorsqu’il s’agit uniquement de prospection par messagerie.  

Viennent aussi les questions d’interaction. Certains marketplaces sur Facebook, par exemple, utilisent des robots pour prendre les commandes. La discussion est donc dirigée. Cela ne nuit pas forcément à l’image de la société. Dans ce type de cas, c’est même pratique puisque toute la chaîne de vente et de prise de commande est entièrement automatisée.    

Automatisation des campagnes marketing

Les campagnes marketing sur les réseaux sociaux comprennent autant les publications que les messages privés. Ceci, parce qu’il faut frapper fort et atteindre un maximum de gens. La prospection via des bots social media est d’ailleurs recommandée parce que cela évite les tâches répétitives. Tout ce qui est chronophage est évité. Vous aurez du temps pour répondre aux questions parce que le robot se charge de la diffusion. C’est ainsi une question de productivité. 

En fait, les bots servent à automatiser le marketing. Certaines actions leur sont léguées comme la collecte de données, la création de leads, l’envoi de message, etc. Le community manager se verra attribuer des tâches plus « humaines », lorsque le client cherche à parler à quelqu’un. Il devra créer le premier message ou la trame à suivre pour tel ou tel type de client. Mais c’est le bot qui va l’envoyer. 

On parle donc de relation client. C’est la dernière étape de la prospection. La première étape consiste à gagner de nouveaux abonnés et à accroître votre communauté en ligne. Toutes les campagnes marketing commencent par là. Tous les moyens sont engagés pour attirer du monde, pour qu’ils s’intéressent aux produits, et puis à la société. 

Dans la pratique, vous serez face au bot dès que vous entrez dans un profil professionnel. Il vous oriente vers les publications à voir et à « j’aimer ». Il vous propose la page de contact, les photos à télécharger, les produits à acheter en fonction de vos réactions. Vous aurez même des propositions de rendez-vous ou des contenus premium. 

My Name Is Bond vous permet de trouver le meilleur bot social media pour votre activité. Vous pouvez ainsi alléger les tâches sur les réseaux sociaux tout en restant actif. Vous allez gagner en popularité et avoir de nouveaux abonnés. Vous pouvez même interagir avec vos abonnés sans être réellement présent. 

Ou découvrez notre agence spécialisée en automatisation de croissance sur les réseaux sociaux

Group 1.png